Ces métiers du web qui ont changé

Depuis plusieurs années les métiers du web évoluent constamment : community manager, trafic manager, UX designer, Frontend developper, Backend developper, developper fullstack, intégrateur, web redacteur... Ok mais dans toute cette soupe digitale, concrêtement qui fait quoi?

Le Frontend Developer (ex intégrateur)

Autrefois appelé Intégrateur, le Frontend Developer est chargé uniquement de la transcription de la maquette graphique en code source HTML + CSS. Il n'assure pas la partie moteur qui permet au site de tourner, il assure uniquement l'habillage ergonomique et les interactions de navigation. A l'époque l'intégrateur était chargé d'assurer la compatibilité du site sur tous les navigateurs, c'était une source inépuisable de conditionnelles internet explorer. Supprimons cette variable compatibilité et ajoutons la maitrise d'un framework JS type Angular ou Jquery pour obtenir un beau Frontend Developer tout neuf.

Le rédacteur web (ex webmaster)

Avant l'arrivée des systèmes de gestion de contenu (Wordpress par exemple) le webmaster était le chargé de la maintenance d'un site internet. Il avait une connaissance technique suffisante pour modifier les codes sources du site web. Depuis l'utilisation systématique des CMS, les webmaster sont devenus des rédacteurs web (dans le sens gestion) qui ont pour expertise la maitrise de l'outil CMS pour animer et dynamiser le site en contenus.

Le Community Manager

Lorsque les réseaux sociaux sont devenus les grands chouchous de l'univers digital, les petits malins ont sauté sur l'occasion pour créer un nouveau métier à part entière. Concrêtement le Community Manager est un animateur moderne, il est chargé d'animer la communauté numérique en organisant différentes dynamiques (via des jeux concours, des buzz, etc..) autour d'une marque ou d'un produit. Au collège vous êtiez celui perturbait la classe avec de bonnes blagues et qui arrivait à embrigader les rigolos comme les sérieux? Ce métier est fait pour vous!

Le Trafic Manager

Grâce aux outils de plus en plus poussés pour analyser l'audience, le Trafic manager est devenu un scientifique à part entière, c'est un peu le papa du référencement naturel. En étudiant précisemment les circuits de navigation sur votre site le Trafic Manager est capable d'augmenter et optimiser le trafic en proposant des stratégies SEO et des solutions complémentaires de type réseau social, adwords, etc...

L'UX Designer (webdesigner?)

Quand on parle d'UX design, on prend l'utilisateur comme point d'entrée. Par rapport à un webdesigner historique qui priorise le graphisme, l'ux designer est chargé d'optimiser au maximum les interactions entre technologie et utilisateur. Aujourd'hui on parle d'UX lorsqu'on voit des interractions de pages web du type barre de progression lorsque l'on soumet un formulaire ou lorsque l'on avance dans la lecture d'un article. Ceci étant, il parait farfelu de décorréler l'UX du webdesign pur, doit-on donc considérer deux métiers à part entière?

Le Chef de Projet web

Classiquement le chef de projet fait le tampon entre le client et l'équipe technique. Il est surtout charger de temporiser et transmettre les informations dans les deux sens. Pour être efficace le chef de projet web est nécessairement immergé dans l'aspect technique des développements, ce qui lui permet d'évaluer efficacement les ressources nécessaires à la réalisation des projets. C'est pourquoi le chef de projet a généralement un passé en développement.

Le FullStack Developer (web developer?)

Autrefois appelé très simplement développeur web, le FullStack Developer est capable d'assumer toutes les tâches techniques inhérentes à la réalisation d'un siteweb. Ainsi il gère le cahier des charges, le déploiement de l'outil de gestion (CMS), le développement des fonctionnalités, l'intégration, etc... Aujourd'hui nous pouvons ajouter à ses compétences une partie gestion de projet, social network et analyse d'audience. Finalement il est un peu la compilation de tous les métiers que nous avons évoqué jusqu'ici.

1 seul but, 1 seule personne?

Afin de fluidifier au maximum les échanges pour un projet web, il est nécessaire d'avoir un interlocuteur unique. C'est pourquoi nous observons de plus en plus d'agences digitales prendre le parti de renforcer leurs équipes en développeur fullstack (freelance pour une partie) plutôt que de segmenter les différents métiers inhérents au projet. Nous partons du principe qu'il est préférable de savoir tout faire et de s'intéresser à tout, même si l'on s'appuie sur des experts dans chacun de ces domaines.